Campus numérique Francophone de Ouagadougou

 

Accueil du site » Actualités » Actualités locales

>>Conférence de pressse au CNF de Ouagadougou sur les FOAD

3 juin 2010
Le campus numérique francophone (CNF) de Ouagadougou a organisé une conférence de presse sur les formations ouvertes à distance (FOAD) le 27 mai, à l’université de Ouagadougou. Cette rencontre avec les hommes de média visait à présenter les opportunités de formations professionnelles effectuées à distance.

La conférence était animée par Youssouf Ouattara, responsable du CNF, Sia Benjamin, responsable des formations ; le professeur Geneviève Barro, enseignant chercheur à l’université Ouaga II et Guy-Roland Koné Tofangui, chef de service formation à distance du 2ie.
A près une historique rapide de l’évolution de la formation à distance à la formation ouverte et à distance, l’accent a été mis sur les opportunités qui sont proposées par l’Agence Universitaire de la Francophonie par le soutien qu’elle offre à la création, la mise en oeuvre des offres à travers ses campus numériques.

Les préoccupations des représentants des organes de presse (Le pays, L’observateur Paalga, Sidwaya, Canal3, L’éveil éducation, la télévision Canal3) ont porté sur les modalités d’inscription, la qualité de la formation et la reconnaissance des diplômes.

Les animateurs ont tour à tour pris la parole pour apporter des éclaircissements à ces préoccupations.

Selon le professeur Geneviève Barro, elle-mème produit de la FOAD, les cours sont très structurés pour faciliter la formation et cela entraîne l’autonomie dans l’apprentissage. "J’ai pu obtenir mes diplômes à distance tout en continuant mon enseignement" a-t-elle affirmé. La FOAD est soutenue par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) qui offre plusieurs centaines d’allocations d’études couvrant une importante partie des frais pédagogiques et d’inscription à ces diplômes. L’AUF met gratuitement à la disposition des candidats ses campus numériques francophones.

Pour Youssouf Ouattara, responsable du CNF, la FOAD permet de s’adresser à un public beaucoup plus large et de favoriser l’accès à la formation par la souplesse du dispositif pédagogique qui apporte des solutions aux contraintes de temps. Ces formations sont essentiellement des formations professionnelles et couvrent les domaines de l’éducation, de la santé, de l’environnement, du génie civil, de l’économie, du droit, etc. Selon le responsable du CNF, le Burkina Faso est présent avec 14 FOAD dont quatre pour les universités du Burkina Faso et 10 pour l’institut international d’ingénierie de l’Eau et de l’environnement (2ie).

Enfin Guy-Roland Koné, chef de service formation à distance du 2ie précise que les cours se font essentiellement sur internet à travers une plate-forme d’enseignement à distance. L’étudiant dispose d’un code personnel qui lui permet d’accéder à cette plate-forme et de disposer de tous les cours. L’étudiant dispose d’un tuteur qui l’aide à surmonter ses problèmes et il doit se connecter par semaine. Pour les critères de sélection, il faut avoir le niveau requis et présenter un bon dossier de candidature. Quant à l’appel à candidature, il s’effectue du mois de mars à septembre de chaque année. Les candidatures de cette année sont déjà lancées. Pour plus d’informations, rendez-vous sur les sites :
www. auf.org/formation-distance
ou www.foad.refer.org.